Biodiversité – Bâtir un avenir commun à toutes les formes de vie – 22 mai 2022

22 mai 2022 : journée mondiale de la biodiversité : malgré nos avancées technologiques, nous dépendons entièrement d’écosystèmes sains et dynamiques pour notre eau, notre nourriture, nos médicaments, nos vêtements, notre carburant ou notre énergie…. Nous vous proposons le matin un info/débat pour imaginer ensemble comment bâtir un avenir commun à toutes les formes de vie et l’après-midi une "slow" écobalade pour tous, pour découvrir, observer, respirer. À vos appareils photos, enregistrements, illustrations… pour réaliser ensemble le point d’étape 1 2022 du renouveau du Tellé.

Martinets et hirondelles en danger

Martinets noirs et hirondelles - © photos : martinet : P. Gourdain ; hirondelle rustique : J.P. Siblet ; hirondelle des fenêtres : O. Roquinarc'h

Martinets et hirondelles en danger !
Pour enrayer le déclin des martinets et hirondelles, il conviendrait de mettre en place des mesures incitatives favorisant la polyculture et l’élevage extensif. Le recours moins systématique aux intrants et les moyens de lutte biologique, notamment par le développement de l’agriculture biologique, constituent des alternatives. Le maintien et l’accès des bâtiments traditionnels d’élevage, la conservation ou la recréation de paysages ruraux traditionnels avec présence de jachères, de haies, de bosquets, de mares, de vergers haute-tige et de prairies naturelles constituent des conditions essentielles supplémentaires à la sauvegarde des populations d’hirondelles. Une forte réduction de l’emploi des pesticides chimiques est également indispensable pour garantir une présence suffisante d’insectes. Enfin, il est nécessaire que les nids ne soient pas détruits.

Comptage national des oiseaux 29-30/janvier 22

Les 29 et 30 janvier, participez au comptage national des oiseaux des jardins. Dans un parc de Pont-péan, le long du Tellé et dans les espaces naturels, sur un sentier, sur votre balcon, participez pendant une heure à l’observation des oiseaux et transmettez vos observations à la LPO.

Confluence au Tellé, paysage perdu, bousculé, retrouvé #1

Confluence au Tellé, paysage perdu, bousculé, retrouvé #1
vers une nouvelle culture du patrimoine industriel en lien avec ses paysages ruraux. Il s’agit d’une prise en compte d’une histoire plus globale que celle privilégiant uniquement le bâti et l’architecture. Cette zone de confluence est un des sites historiques de l’industrie bretonne et française, associé à l’histoire des paysages ruraux. Au delà de l’objet d’étude et de mémoire qu’il mérite, il peut présenter une nouvelle liaison entre les savoirs techniques du patrimoine et une nouvelle orientation de respiration pour ses habitants dans le respect des écosystèmes et de leur mise en valeur.

Qualité de l’eau et pêche électrique

Qualité de l’eau et fonctionnalités écologiques. Les indicateurs biologiques en témoignent. Focus sur la pêche électrique sur le ruisseau du Tellé et de son bassin versant réalisée le 6 septembre 2021.

Biodiversité, point d’étapes 2109 – les papillons

L’an dernier, vous aviez fait le constat que les papillons avaient déserté nos jardins, nos chemins et vous vous en alertiez. Cette année 2021, vous étiez tous unanimes, heureux de nous annoncer que certains papillons comme le vulcain ou le paon du jour étaient de retour. C’est un premier pas, tous ne sont pas revenus, beaucoup reste encore à faire. Il est important de protéger leurs habitats, les plantes hôtes des chenilles comme l’ortie ou les chardons ou l’artichaut de la famille des chardons, de laisser les fleurs sauvages, comme le trèfle, le pissenlit se développer dans vos pelouses, de préserver les haies des champs et des jardins avec des espèces vernaculaires (ex : pruneliers, saules en milieu humide), de planter des espèces florifères dans les haies comme dans les massifs.

Le Tellé retrouve ses droits, écobalade#2 – 18/09 matin

Une balade nature autour de l’eau
entre histoire et réalité d’aujourd’hui
Le Tellé retrouve ses droits à Pont-Péan – 18 septembre 2021
de 10:00 à 12:00 au Pont Mahaud
avec une balade "pour les grands" en deux sessions et une activité enfants en continu
Venez à la découverte de l’histoire du ruisseau du Tellé, de sa richesse incroyable. L’industrie naissante du XVIIIe siècle l’avait profondément modifié pour utiliser la force hydraulique nécessaire à l’exploitation de la mine de plomb argentifère de Pont-Péan, le XXIe siècle sera celui de sa renaissance.

Martinets et hirondelles menacés

Martinets & hirondelles sont menacés : quatre grandes raisons : diminution du nombre d’insectes en raison des pesticides, rénovation des maisons et destruction de nids, moins de flaques et de boue pour la construction des nids d’hirondelles, migration périlleuse. Pont-Péan accueille Martinets et Hirondelles grâce à ses zones humides (plus de 25 %) avec la proximité de la Seiche et de tout un réseau de ruisseaux, dont celui du Tellé en lien avec celui de la Blanchetais, de la Hamonais. Ils enchantent le carreau de la mine, où s’élève l’ancien bâtiment administratif de la mine de plomb argentifère (classé), haut de plus de 5m.